Café noir

mets-toi à l'aise, c'est l'heure de la pause

28 novembre 2005

Pierre Seel est mort

Pierre Seel a été inhumé ce matin à Toulouse. Il est mort dans son sommeil, dans la nuit de jeudi à vendredi.
Pas beaucoup d'articles dans les journaux en dehors de la presse homosexuelle, un communiqué dans Le Monde, un autre sur France 3 région.
Pierre Seel avait été déporté en raison de son homosexualité et a le courage d'en parler...

Plus d'infos ici

Pierre Seel est mort, mais il ne faut pas laisser retomber le silence.

Posté par Mosca à 20:28 - diversitude - Vous dites ? [5 petits mots] - Permalien [#]

Commentaires

    ça me fait penser,
    un truc que j'ai lu y a quelques temps..


    "Pierre
    tu avais dix sept ans
    on n'est pas sérieux
    quand on a dix-sept ans
    peut-être...
    Pierre
    tu as quatre-vingt ans
    et ta voix se brise encore
    quand tu parles de Jo
    ton amour interdit
    tu revis chaque jour
    celui où tout
    s'est arrêté
    le jour où les chiens
    furent lâchés
    sur l'enfant qui hurlait

    Pierre
    on t'a oublié
    on vous a tous oubliés
    toi, Jo et les autres
    vous pour qui
    voir la vie en rose
    c'est la voir en agonie
    vous pour qui
    l'ombre d'un triangle
    ressemble à celle
    d'une croix "

    (la mosca)

    ...


    biz au passage

    Posté par abd, le 02 décembre 2005 à 16:41
  • Oui, tu m'avais fait découvrir ce type (ton envoie est encore dans ma vieille UC que je tarde à consulter). Ne connaissant pas personnellement le monsieur, je n'aurais aucune pensée pour lui, juste une pour l'Histoire et ses oublis. (et une pour toi aussi, même si ça n'a rien à voir)

    Posté par Remo, le 03 décembre 2005 à 18:16
  • oui

    je l'ai entendu plusieurs fois sur France Inter.
    Bien belles images sur ce blog

    Posté par Ennairam, le 07 décembre 2005 à 18:30
  • Oh !!! Je débarque avec un mois de retard...

    J'avais entendu Pierre Seel dans l'émission "Là-bas si j'y suis" de Daniel Mermet, en 1993 ou 94... Mais surtout, nous étions dans le même compartiment d'un TGV Bordeaux-Paris en 1994. Je ne me souviens plus comment nous avions engagé la conversation, peut-être avait-il besoin d'aide pour ses valises. En tout cas, nous avons discuté pendant les trois heures du trajet.
    Il me semble qu'il allait à Paris pour voir une pièce de théâtre (intitulée "Les triangles roses", peut-être) inspirée de son expérience de déporté homosexuel. Il m'avait raconté sa vie, pas seulement les années de guerre, mais aussi la suite, avec cette voix inoubliable pleine de sanglots retenus...

    Seel, m'avait-il expliqué, c'est un patronyme alsacien qui signifie l'âme (Seele, en Allemand). Puisse la sienne connaître la paix.

    Posté par brio, le 20 décembre 2005 à 16:10
  • coucou Jérôme ! et dire que j'espérais ce vieux texte tout pourri oublié ! ;o)

    une pensé pour toi aussi Rémo (évidemment)

    merci Ennairam, il y a de très belles photos sur ton blog...

    et oui Brio, il engageait assez facilement la conversation... C'était un vieux monsieur charmant, et c'est vrai que sa voix est inoubliable...

    Posté par mosca, le 08 janvier 2006 à 03:32

Poster un commentaire