Café noir

mets-toi à l'aise, c'est l'heure de la pause

28 mai 2004

temps mort

Les lettres réapparaissent, comme hier, comme avant-hier, comme avant-avant… les lettres réapparaissent bien sûr! C'était écrit, et le destin ça s'efface pas comme ça. Suffit pas de dire ça ne me plait pas et de prendre une éponge et un pot de peinture ; ça suffit pas. Faudra jouer le scénario, et le rejouer. Demain sera pareil, et après demain encore ! Bien sûr ! Ça sert à rien de prendre date, ça sert plus à rien : le temps ne passe plus. C'était inéluctable à force. Il s'est usé le temps. On croyait que... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 09:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

27 mai 2004

cercle vicieux

Et v'la-t-y pas que ça tourne, que ça tourne Madame. Bien sûr avec les cercles, fallait s'en douter, surtout quand ils sont vicieux comme celui-là, corrompus, pourris jusqu'à la moelle ! alors ça tourne, ça tourne, à n'en plus finir, ça tourne à en vomir. Ça tourne et ça tangue, ça balance, ça oscille, ça roule et ça vacille. Ça tourne quoi ! au point d'avoir envie de descendre quitte à en tomber, au point d'en avoir envie mais de ne pas pouvoir, au point d'être collé là au bord par la force centrifuge, collé contre le... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 09:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
26 mai 2004

comptine

je m'ennuyais, je voulais une pie pour l'écouter chanter mais y a une guerre dans l'poirier j'entends la bataille qui gronde y a une guerre dans l'poirier j'entends la bataille gronder je n'ai pas d'amis, je voulais une craie pour m'en dessiner mais y a la mort dans l'poirier j'entends les hommes qui crèvent y a la mort dans l'poirier j'entends les hommes crever je suis une pie, je voulais un nid pour y chanter mais y a plus rien dans l'poirier j'entends le... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 02:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 mai 2004

Débandade

Une bande pour maman quand elle était jolie mots à la becquée sourires à volonté une bande pour papa quand il était là temps qui s'esquive souvenirs imprécis une bande pour les copains genoux écorchés chansons plein la bouche rires sans soucis une bande pour l'enfance pour le temps d'avant avant une bande pour la chance les alarmes les tourments et se débandent les bandelettes et se débinent les bobines flash back sur le ressac une bande pour un baiser volé donné à la sauvette premier amour toujours premier... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 00:36 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 mai 2004

Le festin des fourmis

Ils disent elle est sauvée ils sont satisfaits ils ne disent pas elle est le roseau qui cache la roseraie Ils disent elle est sauvée ils ne regardent pas la roseraie ils ne disent pas elle vit mais d'autres vont mourir ils ne disent pas d'autres vont mourir Personne ne les voit Cachés derrière le roseau et demain leur tête éclatera sous les jets de pierresDemain les fourmis auront leur festin et personne n'en dira rien ... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 10:41 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
19 mai 2004

la complainte du noyé du dessous du pont

Qu'est ce que je fais là dessous  ce pont j'ai du me jeter j'me souviens pas Va donc savoir ce qui m'a pris d'vouloir jouer à Ophélie Qu'est ce que je fais là entre deux eaux un poisson-chat m'gratte le dos Je flotte pas comme un grand lys comme il disait l'autre zigoto je suis coincé dessous ce pont le nez  dans la vase à bouffer les algues Qu'est ce que je fais là entre deux eaux un poisson-chat ... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 21:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
17 mai 2004

vingt ans

Vingt ans, sourire-bravade peur au ventre envie de chialer ou de te tirer une balle envie d'amour, de femme de tendresse lâché dans l'horreur qui te cimente la peau te pénètre par tous les pores alors transgresser l'interdit  vingt ans, ta gueule dans les journaux "Monstre !" qu'ils disent, ceux qui sont bien au chaud bien à l'abri vingt ans et la vie devant toi comme une peine à purger
Posté par Mosca à 07:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
16 mai 2004

poèmeuh

Des oiseaux, des fleurs, qu'importe le thèmeuh De chaque chose je fais un poèmeuh A chaque fois, j'atteinds des cimeuh avec mon dictionnaire de rimeuh acheté à Intermarchéééé après avoir beaucoup cherchéééé Ca m'a aussi inspiré un poèmeuh que j'ai écrit le jour mêmeuh J'y parlais de mousquetaireuh qui de la pointe de leur rapièreuh épluchaient des pommes de terreuh J'y mis tout mon savoir-faireuh. On dit que j'écris comme je respireuh J'en suis... [Lire la suite]
Posté par Mosca à 08:57 - - Commentaires [11] - Permalien [#]